2010, une année qui commence nabement bien !
[fan de] darshan, fantasia bartabesque

[extrait, nabe] le trou des halles

2010 verra, dit-on, le début de la reconstruction du Forum des Halles... reverrons-nous le trou ?

C'est en 1986 que Marc-Edouard Nabe, imaginait un cinquième voyage de Gulliver (d'après Jonathan Swift), lui faisant visiter la capitale du pays : Bordelgrad (!) et son fameux Trou. Finalement Nabe n'a jamais publié son conte philosophique d'anticipation, mais les feuillets écrits sont repris tels quels dans le second tome de son journal intime : Tohu-Bohu, Journal Intime 2, Février 1985-Juin 1986, p. 1608

Le TrouNOUVEAU ! en cliquant sur le titre "Tohu-Bohu" ci-dessus,
vous pourrez accéder à la plateforme de vente directe
des livres de Marc-Edouard Nabe
!

"Le Trou des Halles était impressionnant. Jadis un forum y siégeait, mais ces architectures modernes avaient très mal vieilli. On revint à l'orifice, au bon vieux trou symbolique en pleine ville, celui qui suinte des berges épaissies et indurées jusqu'aux sillons infiltrés les plus profonds, broussailleux à la périphérie, et arpentés par de gros bras irritables à l'extrême.

Le Trou était le repère des invertis. L'état leur avait offert ce havre d'amour, pléthorique de plis et de fissures secrètes où sur toute la circonférence et dans toute la profondeur, les pédérastes sans foyer pouvaient se recueillir. C'était une fosse immense, toujours humide et gadoueuse à souhait, pleine de grottes au fond et de tunnels, d'alcôves brûlantes où plusieurs obsédés pouvaient pousser des gerbes de cris abcédantes. Le soir, lorsque le crépuscule venait inonder de lumière sanglante la Fontaine des Coupables roucoulant d'urine, la grosse église Sainte-Pistache au bord du Trou ressemblait, dans les roux du soleil qui sombre, à une volumineuse thrombose étranglée, de coloration fouge vif ou violacée."


Retrouvez sur ce blog mes billets plus anciens (depuis 2005) autour l'oeuvre et de l'actu de Marc-Edouard Nabe :
dans la catégorie nabe

Voir aussi le site des lecteurs de Marc-Edouard Nabe et la plateforme de vente directe de ses livres

Commentaires