en revenant de l'expo
[citation] et tout ça ça fait d'excellents français...

[coup de gueule] protection escroquerie

Extincteur C'est l'histoire d'un très vieux monsieur qui vit seul dans une maison confortable bien trop grande pour lui.
La maison est protégée contre l'incendie comme un site industriel seveso.
Ca lui coûte très cher : deux contrats de maintenance, quatre visites par an, un gros chèque à signer à chaque fois. Car à chaque visite, un commercial zélé convainc le vieux monsieur de rajouter un extincteur ici ou là, de remplacer les anciens par des modèles plus modernes donc dit-il plus efficaces. Et si le vieux monsieur n'obtempère pas, son assurance refusera de le couvrir en cas de pépin, lui dit-on.
Il va finir par y avoir un extincteur dans chaque pièce de la cave au grenier. Alors que le vieux monsieur ne fait plus jamais de feu dans sa cheminée depuis des années... qu'il est au tout électrique, chauffage, cuisson... et que la voiture ne sort plus du garage. Les derniers modèles d'extincteur installés pèsent plus de trente kilos et ne peuvent être manipulés que par l'abonné assidu d'une salle de musculation.

Existe-t-il une "protection escroquerie" pour les vieux ? Comment les protéger contre la maltraitance financière ?

[les détails de l'arnaque à l'extincteur, dans la suite de cette note]

L'histoire est vécue bien sûr, et je la raconte parce que le journal Le Monde publiait le 24 octobre, un article du Professeur Jacques Soubeyrand (hôpital Sainte-Marguerite, Marseille) : La maltraitance contre les personnes âgées prend de l'ampleur, une violence qui n'est pas seulement physique mais aussi financière. En voici un extrait :

Un type de maltraitance particulier est également à relever, car prenant de plus en plus d'importance et grave par ses conséquences létales : la maltraitance financière.
On estime ainsi que, dans les années à venir, une personne de plus de 65 ans sur cinq ou six en sera victime, les femmes et les sujets en perte d'autonomie en priorité. Aux Etats-Unis, on évalue à plus de 5 millions le nombre des victimes, chiffre à l'évidence sous-évalué dans la mesure où nombre d'entre elles se taisent soit par honte d'avoir été dupées, soit surtout par inconscience du préjudice. L'ampleur du phénomène a même conduit à faire passer la maltraitance financière du domaine du droit civil dans le champ du droit pénal.

Si il est sans doute malheureusement possible d'être inconsciemment maltraitant, ne serait-ce que par maladresse, la minable escroquerie à la protection incendie que je raconte ici est indiscutablement un abus de faiblesse intentionnel et organisé.

Après une recherche dans les papiers plus très bien classés du vieux monsieur, on s'est aperçu qu'un commercial exfiltré d'une Première Société, avait rejoint une compagnie de sécurité incendie concurrente, et s'était présenté à nouveau chez son ancien client pour lui faire souscrire un nouveau contrat d'entretien au nom de la Seconde Société. Fragilisé par l'âge et le décès de son épouse, le vieil homme ne s'était pas méfié, et avait certainement cru à un simple changement de raison sociale. Année après année, les deux sociétés ont continué à envoyer leurs techniciens chargés de la maintenance, puis du remplacement, des mêmes extincteurs.

La Première Société dûment informée de la situation et contactée, n'a pas donné signe de vie, et la Seconde Société non plus bien sûr, auprès de qui on exige la résiliation du contrat "en double" de maintenance des extincteurs, et la restitution des trop-perçus.

La prochaine étape est un contact avec les associations de consommateurs compétentes (vous en connaissez ?) et la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

Première Société : ISOGARD, http://www.isogard.com/

Seconde Société : LE RESEAU SECURITE SARL, La Motte, 28250 LE MESNIL-THOMAS, http://www.lereseausecurite.com/

Commentaires