[jeu] derrière chez moi, savez-vous quoi qui n'y a ?
[faites passer] viens donner ta moelle

[médias] il se fout de sa réputation !

entretien avec Marc-Edouard Nabe, dans Médias, numéro 22, automne 2009 

Medias

- il s'en fout complètement de son image médiatique !
- qui ça ? Nicolas S. ?
- mais non, lui il s'en occupe (et d'autres avec lui) de son image et de sa réputation médiatique, avec les résultats qu'on sait...
- alors qui ?
- mais Nabe, voyons ! Marc-Edouard Nabe !

Peut-on reprocher à un artiste de ne pas l'aimer ? Je ne vous aime pas, donc vous êtes un salaud ? Si comme moi, vous répondez : non, ce n'est pas possible, alors vous penserez comme moi que Nabe est... irréprochable !

Si vous n'avez encore rien lu de lui, avant de juger le personnage sur ses (encore) rares propos dans les médias, lisez ce long entretien dans son intégralité (dans la suite de cette note). Vous découvrirez l'autoportrait de l'artiste... en liberté !

J'aime particulièrement l'énigmatisme rigolard de sa dernière réponse...

En plus de la bonne surprise de découvrir cet entretien paru hier, j'y apprends avec vous que l'auteur a décidé d'éditer et de distribuer lui-même ses oeuvres anciennes (dont il a récupéré les droits par justice), et celles à venir, à partir d'un site internet.

"Il a mauvaise presse, des amis infréquentables, des propos exécrables, un vilain goût pour les provocations. Voilà le portrait que dressent ses ennemis, c'est-à-dire à peu près tout le monde. On peut également dire de Marc-Edouard Nabe que c'est un écrivain de talent, qu'il a du courage et une vertu peu commune : la fidélité à ses idées. Sans parler du "plaisir aristocratique de déplaire" qu'évoquait Baudelaire..."

Entretien réalisé par > Emmanuelle Duverger et Robert Ménard

Je me fous de ma réputation ! : Interview dans Médias n°22, Automne 2009
(à lire sur le site alainzannini.com en cliquant sur le lien ci-dessus)

Retrouvez sur ce blog mes billets plus anciens (depuis 2005) autour l'oeuvre et de l'actu de Marc-Edouard Nabe :
dans la catégorie nabe / voir aussi le site des lecteurs de Marc-Edouard Nabe

Commentaires