[citation] du bon usage de la panique
[niguedouille] folle à Lio...

[vu] lolmède à la bastoche

Tu montes ?© Lolmède

La drôle de dame-de-papier-mâché, je l'ai vue en vrai cet après-midi sur un stand du Grand Marché d'Art Contemporain à la Bastille (jusqu'à demain dimanche). Son papa avait placé une mignonne pancarte discrète à ses pieds. On pouvait y lire : "Tu montes ?"

Un peu plus tard, Lolmède me dédicace gentiment le tirage de son dessin inspiré d'un concert au New-Morning.
Le type du stand en face approche et me dit :
- Vous verrez, il va vous porter chance, ce dessin. Et lui, c'est pas un diseur, c'est un faiseur.

Il devait pas connaître le sens du mot faiseur (ni diseur d'ailleurs), le monsieur... mais c'est pas grave, il avait l'air sincère, et j'ai bien compris qu'il me disait que Lolmède n'était pas un esbrouffeur, un raconteur d'histoires, un pipoteur. Il cause pas trop, Lolmède. C'est un artiste-artisan. Ca je l'avais déjà deviné, rien qu'à son blogue... C'est bien pour ça que j'étais venue voir !

On a parlé de Nabe, de jazz, des dessins de Pierre Etaix, des nouvelles technologies de l'information (!)...

Un truc que j'ai pas osé lui dire : il se représente quelque fois sur ses croquis, comme  la couverture du petit fascicule LOLMèDE publié aux Editions Charette. Et bien, il est beaucoup mieux en vrai, Lolmède  ! Lui qui fait des dessins croqués tellement ressemblants-pas-ressemblants, il doit avoir peur qu'on le reconnaisse, alors il dessine quelqu'un d'autre, un mec plus brun, plus mal rasé, plus bigleux !



Commentaires