Previous month:
mars 2009
Next month:
mai 2009

5 notes en avril 2009

cuckoo's nest

A Denfert-Rochereau, le bus se vide. Quelques rares passagers montent qui continueront le trajet avec moi en direction du parc Montsouris. Certains viennent du RER B. Pas tous. Depuis quelques jours, un couple attire l'attention par sa conversation décalée pour l'heure matinale, surtout qu'ils  parlent très fort. Tous deux ont entre trente et quarante, plutôt soignés, en bonne santé apparemment.

SainteAnne Ils restent dans le bus jusqu'au croisement avec la rue d'Alésia. Je sais qu'ils vont descendre à pied jusqu'à l'hôpital en bas, au carrefour.

- et ce weekend ? t'as assuré ?
- ah oui ce weekend complètement !
- c'est bien mon coeur, moi aussi !

Alcools, drogues, psychotropes ? Je ne saurai pas de quels enfers personnels ils essaient de sortir, en affichant pour nous une décontraction bruyante et factice. Lorsqu'ils seront tirés d'affaire, on ne les entendra plus, je ne les verrai plus.


[lu] XXI l'information grand format

L'an dernier, alléchée par l'annonce de la naissance de cette nouvelle revue d'actualités, je ne l'avais finalement trouvée nulle part. Au bout de quelques jours j'avais même oublié quel était son titre. Il me restait seulement le vague souvenir d'un code taille ou du titre d'une série culte en bande dessinée. Moi qui suis née au plein milieu du XX, le jeu de lettres à double sens (vingt et un, et information grand format) m'avait totalement échappé.

vingtetun

Lire la suite "[lu] XXI l'information grand format" »


[appel] les foulards bleus

Je profite d'avoir ces jours-ci un petit peu plus de visites que d'habitude grâce au papa-lion, pour relayer la jolie initiative de Bénédicte (lien), aka MissRainette (lien), blogueuse non influente (sic).Foulardsbleus

Il s'agit de faire écho pour l'amplifier, au geste symbolique des femmes de Kandahar qui ont porté un foulard bleu sur la burkha  le 8 mars dernier pour appeler à plus de justice pour les femmes dans leur pays (article dans Le Figaro, via arretsurimages.net).

Par souci d'équité et pour le fun, je vous signale aussi l'initiative concurrente déloyale et drôle des strings bleus (lien) !

C'est vous qui voyez... Et si vous ne participez ni à l'une ni à l'autre opération, faites circuler, merci !


d'un papa, l'autre

et pas d'un pape à l'autre...

Depuis septembre 2007, je prends chaque matin le bus 88 en bas de chez moi jusqu'au boulevard Jourdan.

Presque tous les matins pendant toute une année, j'ai voyagé en compagnie d'un couple père-fils qui m'attendrissait et que j'aimais retrouver jour après jour. Avec la poussette, ils étaient déjà installés dans le bus quand je montais. Ils descendaient avant moi à l'arrêt après Denfert-Rochereau, tout près de la rue Hallé. Le petit garçon devait avoir dans les deux ans. Le papa, la petite trentaine. Look très décontracté, jean sweat-capuche baskets, pas souvent rasé de près, mais extrêmement agréable à regarder en coin. Le genre Samuel Benchetrit. J'avais imaginé qu'il travaillait chez lui dans la comm ou la création graphique, et qu'il accompagnait le petit à la crèche tous les matins. Pourquoi si loin ? Sans doute parce que c'était pratique au retour du bureau pour la maman, le soir. Et parce qu'à Paris il est toujours aussi difficile qu'il y a presque trente ans, de trouver des places de crèche près de la maison.

Le papa avait toujours un petit livre différent chaque jour qu'ils lisaient ensemble. Mais dès que la voix féminine du bus psalmodiait  mécaniquement  Denfert-Rochereau, RER B. Denfert-Rochereau, RER B, pas un seul jour le bambin n'a manqué se redresser dans sa poussette, et s'esclaffer ravi : Papa le Yon, le Yon papa !

Leyon

Lire la suite "d'un papa, l'autre" »