Previous month:
juillet 2007
Next month:
septembre 2007

3 notes en août 2007

[citations] Les maronniers de la rentrée

Maronnier

A Paris, ils perdent déjà leurs feuilles, comme chaque année.

Dans la presse, ils refleurissent, mais ils font le désespoir des journalistes qui vont devoir ressortir et mettre à jour leurs vieilles copies. Et ça donne par exemple, un nième dossier de l'immobilier à Paris dans le Nouvel Obs. Et partout, la chronique de la rentrée littéraire. Au passage, lisez plutôt  Les Chroniques de Mandor et ses entretiens avec ses chouchous.

Dans la blogosphère, en attendant la reprise (sic), les ténors métabloguent, c'est-à-dire qu'il bloguent sur le blogging . Vinvin le très malin fait une étude de marché déguisée en réflexion existentielle. En voici deux courts extraits, mais les commentaires valent aussi la visite :

"Sortir de sa stérile solitude, de l'angoisse de l'écran blanc, du questionnement intérieur sans fin ("Pourquoi je blogue ?", "Est-ce que je ne ferais pas mieux de faire autre chose ?", "à quoi ça sert tout ça ?")
Ou alors  on continue de bloguer pour rien. Comme ça. For free. Le plaisir de parler et d'échanger. Sans bannière ni trompettes... à l'ancienne. Jusqu'à épuisement..."


Elephant's breath

C’est le nom de la teinte des murs de mon entrée qui vient d’être peinte. Elle s’accorde parfaitement au Lamp room gray  de la cuisine, et au  Matchstick de la salle d’eau. Snob, moi ? A London ! Qui dit que je choisis mes peintures d’après leur nom sur le catalogue, sans un regard sur le nuancier ? Ridicule – mais pas complètement faux ! C’est juste que les marketeux de chez F*&B* ont tout compris et surtout comment attraper les parisiennes boboïsantes. N’empêche c’est drôlement beau le souffle d’éléphant, à moins que la traduction exacte ne soit  Pet d’éléphant , la notice ne dit pas par quel bout l’éléphant souffle, et les british sont tellement facétieux, ne sont-ils pas ?